Épisode 65 – Le vrai Thomas Mulcair

"Tiens, cette semaine, je vais être à gauche!"

La 65e émission des Fils de la liberté est maintenant disponible en baladodiffusion. Cette semaine: retour sur la manifestation historique du 22 mars, on trace le vrai portrait du mercenaire politique Thomas Mulcair et la montée du racisme anti-francophone des jeunes anglophones de Montréal.

L’émission a été enregistrée lundi le 26 mars 2012.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Téléchargement, 52,2MB

Sources et documentation:

25 comments on “Épisode 65 – Le vrai Thomas Mulcair
  1. C’est vrai que les étudiants perdent des appuis… surtout en-dehors de l’Ile du docteur Moreau (Montréal), des cercles gauchistes, associations anarchistes, des crapoteux intellectuels universitaires, des syndicats marxistes, bref en-dehors de ceux et celles déconnectéEs des réalités des travailleurs et de la classe moyenne.

    À Radio-Canada, eux font du vrai journalisme!? Depuis quand? :)

  2. Hors sujet, je viens tout juste d’écouter la vidéo du mois d’Alain Soral et il prévoit peut-être venir au Québec! Si ça se produit, ça sera magistral!

  3. « nationalisme réactionnaire,droite du travail , droite des valeurs »

    et immigrationiste?

    Comment se suicider en tant que peuple tout en s’attirant la haine de la terre entière en plus de celle de tes enfants, tes ancêtres se retourne dans leur tombe pis yahweh fait pleuvoir de la pluie sur ton pays.

  4. Je rie quand vous détester Éric Duhaime, il va voler des idée d’article et plein de phrase a dire. tout comme mathieu bock coté d’ailleurs.

  5. Je ne me reconnais dans aucune de tes catégories et je supporte les étudiants!Tellement n’importe quoi Chris, même la ministre a avouer que c’est la classe moyenne qui sera affectée!

    « La semaine dernière à la période de questions, la ministre Beauchamp a laissé échapper la vérité sur la hausse des frais de scolarité. « Ça demeure les contribuables québécois provenant de la classe moyenne en majorité qui vont faire le plus grand effort », a avoué la ministre. »

    http://pq.org/actualite/communiques/hausse_des_frais_de_scolarite_cest_la_classe_moyenne_qui_ecoperait_admet_la_mi

    http://www.youtube.com/watch?v=76kIodUKNME

  6. nimporte quoi vraiment? Je reviens du gym et je rencontre des filles et des gars qui étudient au cegep (dans un domaine qui attirent pas des gauchos (comme on retrouve trop souvent en sciences po, sciences h, lettres, etc.) et ceux que je croise sont tous contre la grève. Tu sais la vie, ce n’est pas un téléroman à radio-canada ou des fantasmes individuels exposés sur le net. Les gens ne pensent pas nécessairement comme les « Zartissss » ou comme les politiciens opportunistes comme le PQ. Ca ne sert vraiment à rien que tu cites le PQ. De un, vous etes tous contre le PQ. Alors pourquoi les citer maintenant parce que ça confirme vos théories? De deux, le PQ ne fait que de la démagogie, encore je serais grandment étonné que tu sois contre cet état de fait…?! De trois, la désinformation orchestrée par le lobby syndicalo-gauchiste est ultra-puissant au Québec. Ils ont investies non seulement RAdio-Canada mais nos institutions nationales. Leur but dans cette soi-disante grève étudiante, je dis soi-disante parce que nombreux votes de grève ont été soutirés à l’arrachée ou de manière frauduleuse. Je parle de témoignage de personnes qui se sont fait intimider par les carrés rouges des associations étudiantes… hormis à montréal, les votes de grèves passent de manière plus que serré.

    Pour votre information, je ne suis pas un électeur du PLQ. soyez sans craintes, mais je ne suis pas un supporter d’un état ultra-présent et paternaliste, modèle proposé par la gaugauche embourgeoisée qui vit au crochet de la classe moyenne et de la classe ouvrière. Je dirais que je me sens plus proche du minarchisme que du socialisme ultra… ;-)

  7. @chris
    Et le lobby syndicalo-gauchiste craint par dessus tout Harper qui va sabrer dans leur subventions et mettre fin au foutu modèle québécois. Même Justin Trudeau capote, ce qui prouve bien que toute la clique au Québec est du même bord.

  8. « nimporte quoi vraiment? Je reviens du gym et je rencontre des filles et des gars qui étudient au cegep (dans un domaine qui attirent pas des gauchos (comme on retrouve trop souvent en sciences po, sciences h, lettres, etc.) et ceux que je croise sont tous contre la grève. »

    Ben oui les vendus de la gestion qui sont déja tres bien endoctriné pour nous fourrer avec leurs cours d’économie basé sur le système de fausse argent? Tu nous parles des bons petits robots du système? Ce n’est pas une référence et désolé mais pour moi je ne regarde pas les enjeux comme étant de gauche ou de droite, c’est une grille d’analyse qui ne veut rien dire pour moi!

  9. Wow, des gens de droite contre la grève? Vraiment? Quelle révélation incroyable, Chris/Martin/fierte_identite@hotmail.com. T’en a d’autre vérités de La Palice comme ça? Tu tiens un véritable discours d’arriéré mental, alimenté par la pire démagogie d’Éric Duhaime et des Radios X pour ceux qui ont deux de quotient. Continu comme ça, champion.

    P.S.: Le minarchisme n’existe que sur Internet, un véritable ramassis d’individualistes pas particulièrement intelligents et axés uniquement sur leur petits nombrils insignifiants. C’est parfait pour toi.

  10. Fred. Si tu as bien lu la dernière phrase de mon dernier message, tu as surement compris que je me soucis avant tout des travailleurs et des ouvriers. Ce que les syndicalo-gauchistes ne font plus depuis belles luretes. Ils n’en ont vraiment rien à fouttre des syndiqués auxquels ils soutirent des cotisation pour s’en mettre plein les poches, et quand il reste de l’argent, ils dilapident les caisses syndicales dans des actions idéologiques anti-nationales. Jusqu’au début des années 70, les syndicats défendaient les travailleurs et ouvriers. Aujourd’hui ces syndicalo-gauchistes se préoccupent avant tout des marginaux et des exclus, les travailleurs n’étant à leurs yeux que des pitoyables réactionnaires qui n’avalent pas tout rond leur idéologies périmées du XXe sièce. C’est d’ailleurs ce qu’Alain Soral, un des intellectuels et maîtres à penser français qui expriment le mieux la vision « ni de droite, ni de gauche » tiercériste. Pour un soi-disant « droitiste-méchante-duhaimiste », je suis certain qu’il y a plus à droite que moi… lol ! :P

  11. En passant Jean-Philippe Décarie-Mathieu, il est écrit en bas de la page dans la section commentaire que notre « E-Mail ne sera pas publié ». A quoi tu joues?

  12. Oh misère, on doit tout t’expliquer, toi…. « E-Mail ne sera pas publié », c’est quand TOI tu mets en ligne un commentaire, c’est un message standard du système de gestion de contenu WordPress. L’information que MOI j’ai, en tant que maitre total et absolu du site web, je fais ce que je veux avec.

    Quoi, t’es pas capable d’assumer tes commentaires méprisants et arriérés?

  13. Thomas Mulcair NDP était libéral!
    Bob Rae libéral était NDP!

    Lors du vote sur les mesures de guerre en 1970, Il y avait vingt députés NDP au parlement. Tommy Douglas fut le seul à avoir le courage de voter contre et il en a payé le prix politique.

    De plus, le NPD a appuyé les libéraux lors du rapatriement de la constitution de Trudeau en 1982 et lors de la loi sur la clarté de Dion récemment!!!!

    En 2008, le NDP a voté contre le retrait des troupes en Afghanistan en février 2009 et plus récemment, pour le maintien des attaques en Lybie.

    Est-ce un hasard que quand j’écoute ces Turmel (Boulerice) ou Mulcair (Saganash), j’ai l’impression d’entendre PET…. un demi-siècle plus tard ! « Un non, c’est un oui….. ». Soyons clair ! Le NDP est un parti ultra centralisateur et fédéraliste!!!

    Mulcair a promis d’aller chercher 50 circonscriptions dans le reste du Canada, pour prendre le pouvoir à Ottawa! Pour faire cela, il doit vendre le Canada des red-necks orangistes et il vient de donner 50 contés aux indépendantistes du Québec!

    Il n’est pas connu dans le ROC! C’est mission impossible!
    Dans trois ans, il se fait scalper par le ROC, pour ne pas avoir livré la marchandise! MDR

  14. La LDJ n’est pas fasciste à cause de ses méthodes violentes et brutales de vengeance, cela qui n’a absolument rien à voir avec le fascisme au sens strict (sauf dans la propagande antifa et gauchiste qui s’est diluée dans la culture de masse). La raison pour laquelle la LDJ est « fasciste » est que son (défunt) fondateur, Martin David KAHANE de NY (renommé Meir Kahane), avait comme mentor le juif Vladimir Yevgenyevich Zhabotinsky (Ze’ev JABOTINSKI, surnommé « Vladimir Hitler »), qui était un admirateur des fascistes (Mussolini pour n’en citer qu’un) et qui a créé l’organisation militariste et racialiste juive du Bétar. En créant le Betar, Jabotinski voulait créer une troupe juive disciplinée, fidèle et sang et au sol ancestral (nationaliste), pareil comme les fascistes. Ce que les juifs n’ont jamais été historiquement, ils ont toujours été internationaux, cosmopolites, sans toutefois s’assimiler complètement, à cause de leur conscience raciale (Marx dirait conscience de classe).

    La « droite » dure israélienne d’un Evet Lvovich Liberman (Avigdor LIEBERMAN) est en droite ligne avec Kahane, lequel était en droite ligne avec Jabotinski.

    « Lieberman is Kahane. And even the right senses it »
    haaretz. com/blogs/a-special-place-in-hell/lieberman-is-kahane-and-even-the-right-senses-it-1.320219

    Je rappelle en passant qu’au moins deux importants politiciens israéliens ont été terroristes meurtriers: Mieczysław Biegun (Menachem BEGIN) qui dirigea le groupe terroriste de l’Irgoun, responsable de l’explosion de l’hôtel King David à Jérusalem, tuant près de 90 personnes, de même que Icchak Jeziernicky (renommé Yitzkah SHAMIR), qui fut leader de la Stern Gang (Lehi), responsable du massacre du village de Der Yassin. (C’est Wikipedia qui le dit.)

    Les vrais fascistes (européens, des années 20-30) ne faisaient pas dans le terrorisme, au contraire ils adoraient l’ordre et la discipline, pas la destruction comme arme politique utilisant la peur et le chaos social pour menacer l’État de droit et le gouvernement! L’histoire démontre que c’est les communistes et les anarchistes — deux mouvements unis dans l’antifascisme — qui étaient enclins au terrorisme! Il y a quand même eu pas mal de grosses bagarres entre communistes et fascistes, au Québec ce genre d’incidents remonte au moins à l’époque d’Adrien Arcand, mais c’était pas du terrorisme! Et c’était pas des méthodes du genre de la LDJ et du Bétar: « on va harceler, intimider, menacer la vie, battre ou même tuer ces salauds d’antisémites, nazis et négationnistes ».

    Wikipedia (anglais):
    Meir David Kahane (né à Brooklyn, New York en 1932 – assassiné à Manhattan, New York en 1990) était un rabbin et un homme politique israélo-américain, prônant une ligne nationaliste favorable au Grand Israël et au transfert de tous les Palestiniens des territoires occupés, et incluant les Arabes vivant en Israël, hors de ce pays. Fondateur de la controversée ligue de défense juive (JDL) aux États-Unis puis de Kach, un parti politique israélien d’extrême-droite, il devint député à la Knesset lors des élections de 1984. Il est exclu du parlement après que Kach a été déclaré comme un parti raciste par le gouvernement israélien. Kahane fut assassiné à Manhattan en 1990 après un discours dans lequel il appela tous les juifs américains à émigrer en Israel. Meir Martin Kahane est né en 1932 à New-York, aux États-Unis. Il fait partie, pendant sa jeunesse, du Mouvement Sioniste – Révisionniste Uni d’Amérique (United Zionist-Revisionist Movement of America). Adepte des thèses de Jabotinsky, il est également membre du Betar. Il étudie à la yeshiva (collège talmudique) Mir de Brooklyn, de laquelle il reçoit son titre de rabbin, et entreprend des études d’histoire et science politique (licence), relations internationales (master) et droit. (…)

    —-

    « As early as the 1960s, the FBI had informants such as Rabbi Meir Kahane infiltrating patriot groups. That was before he founded the JDL.

    Libby Kahane’s chapter on the period between 1963 and 1965 is uncharacteristically short on detail. During those years, according to Libby, Meir was hired by the U.S. government to infiltrate the John Birch Society, a radical right-wing, anti-communist, anti-Semitic group. He also tried and failed to organize a national pro-Vietnam War student group. While Libby’s account of these years is sketchy, Friedman’s is considerably more lurid. This was the era of the affair that ended in Meir’s lover’s suicide. »
    haaretz. com/jewish-world/news/carrying-a-torch-1.267554

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>